Les programmes d’amélioration

Problems in chemical handling

Problems in chemical handling

L’amélioration continue des supply-chain est de fait notre objectif. Nos choix stratégiques sur l’approche d’audit ou d’évaluation que nous mettons en œuvre en témoignent.

Pour cela, nous intervenons aussi bien avec les usines qu’avec les donneurs d’ordres ou avec les usines au nom des donneurs d’ordres. Nous intervenons également à des niveaux très différents. Nous pouvons intervenir en tant que consultants, donc sur des approches très personnalisées. Mais nous pouvons aussi intervenir sur de simple programme de suivie des actions correctives. De fait, comme nous avons une approche orientée amélioration, même nos programmes de suivi de mise en œuvre d’actions correctives comprennent une part de conseil, car nous maintenons une hotline pour que les usines puissent nous interroger et ainsi mieux comprendre les écarts relevés et répondre pertinemment.

Il y a un programme qui nous est souvent demandé : « Plus loin que l’audit ». Il est construit pour être en interface entre les attentes des clients et les possibilités des usines. Fréquemment, une fois que les usines sont auditées (par nous ou par un autre auditeur) il y a généralement un plan d’amélioration (souvent appelé plan d’actions correctives). L’expérience montre plusieurs difficultés à l’utilisation de ce type de plan :

  • Certaines actions sont plus urgentes que d’autres.

  • Certaines actions ne sont pas atteignables dans un délai raisonnable, car elles correspondent à des écarts systématiques du pays.

  • Certaines actions sont incomprises des usines.

  • Certains écarts nécessitent une action plus complexe que ne peut le laisser croire le plan d’action.

Nous intervenons aussi bien avec le donneur d’ordre pour définir les urgences, et la liste des attentes réalistes, puis avec l’usine pour expliquer les écarts, et fournir le conseil nécessaire à la mise en œuvre d’actions pertinente. Nous terminons généralement l’ensemble de ce processus par une validation sur place de la mise en œuvre effective pour pérenniser les améliorations. Pour maintenir cette situation d’interface, le donneur d’ordre est généralement régulièrement informé des progrès obtenus. Mais bien sûr, chaque cas peut être adapté à la situation spécifique, certaines usines nous demandant d’elles-mêmes de les accompagner dans ce type d’approche.

Cet exemple cherche à montrer que dans nos approches d’amélioration également, les facteurs spécifiques à l’usine, à la région, au client sont intégralement pris en compte dès la phase de préparation par la clarification des objectifs réalistes. Mais ce n’est qu’un exemple de nos actions d’améliorations. Chaque cas peut être envisagé.

Les commentaires sont fermés